Climat et géologie:richesse et diversité

Témoin de cette diversité, son vignoble qui se repartit en 8 zones viticoles distinctes produisant chacune des vins d’AOC au caractère spécifique. Ces distinctions ne sont ni fantaisistes ni complaisantes.
On doit même dire qu’elles ont ici des justifications fortes qu’on ne trouve pas toujours aussi marquées dans d’autres régions. La diversité étant le caractère premier de sa personnalité, cela mérite bien quelques commentaires.

Diversité géologique

Dominée par des montagnes cristallines occupant la partie occidentale et centrale de l’île, la Corse se caractérise par une géologie particulièrement complexe

  • à l’ouest, la Corse ancienne cristalline :
    royaume presque exclusif des granitoïdes, ses sols rappellent quelque peu ceux du Haut-Beaujolais. Diorites près d’Ajaccio et de Figari. Schistes cristallins à Ajaccio et au sud-est de Porto-Vecchio.
    Riches en silice, alumine, potasse et parfois calcium, ils sont très favorables à la vigne et donnent des vins de grande distinction, des couleurs légères, du brillant, des arômes intenses et souvent, au vieillissement, un bouquet de “pierre à fusil”.
  • à l’est, la Corse schisteuse alpine :
    avec ses nombreuses variétés de schistes (schistes lustrés à séricite, schistes à glaucophane, ophiolites vertes), elle ne dépasse pas 1 700 mètres. Souvent riches en carbonate de calcium, ses sols donnent des vins délicats et moelleux.
  • au centre, la Corse sédimentaire :
    formée d’un sillon central fracturé en bassins séparant la Balagne de Corte, elle se caractérise par des sols sédimentaires complexes.
  • Au nord-ouest et au sud, la Corse calcaire :
    datant du Miocène, les placages calcaires de Patrimonio qui rappellent la Toscane donnent des vins charnus et spiritueux. Ceux de l’extrême sud, situés à Bonifacio, dessinent de fantastiques falaises blanches.
  • La côte orientale en arrière :
    ses piedmonts, collines et petits plateaux composés de dépôts d’alluvions datant du Tertiaire offrent des sols argileux ou silico-argileux garantissant au vin de la douceur et de l’harmonie.

Diversité géologique

  En raison de son relief extrêmement tourmenté, le climat de la Corse, pour méditerranéen et maritime qu’il soit, ne présente pas un caractère uniforme. Variant fortement entre les zones côtières et les zones montagneuses, c’est lui, plus encore que les sols, qui détermine le caractère de la végétation.

La zone côtière et son immédiat arrière-pays : où se situent la plupart des régions viticoles, se distinguent par la relative clémence des températures en toutes saisons. Elle bénéficie de l’influence combinée de la mer et de la montagne, d’un ensoleillement exceptionnel et d’une température moyenne de l’ordre de 15-16°C.

Les coteaux : le climat est voisin du précédent, avec des étés plus chauds, bien que la brise maritime rafraîchissante y produise encore ses bienfaits. Pluies abondantes en automne et en hiver.

Les hautes vallées : étés et automnes lumineux mais hivers assez froids. Pluies fréquentes en fin d’automne et en hiver.

Climat et géologie:richesse et diversité
Retour en haut